Comment réalise t’on un PEP ?

Le PEP ou Product Environmental Profile, est une déclaration environnementale qu’il est obligatoire de fournir depuis la mise en oeuvre de la RE2020. En effet, si vous êtes un acteur du secteur des EEE ou du génie climatique, et que vous fournissez vos produits dans le cadre de la construction et de l’exploitation de bâtiments neufs, il vous sera demandé de fournir ce document.

 

 

Le PEP est la carte d’identité environnementale d’un produit. Il reprend les résultats d’une Analyse de Cycle de Vie (ACV) produit, et permet ainsi de connaitre l’impact du produit selon différents indicateurs environnementaux, et sur tout son cycle de vie.

Quelle chronologie ?

Sa réalisation se découpe en 4 étapes :

 

  • La prise en main des documents de références, qui détaillent le cadre global du PEP et les règles spécifiques à chaque catégorie de produit visé
  • L’inventaire de cycle de vie (ICV) qui permet ensuit de calculer les indicateurs
  • La préparation du rapport PEP
  • Sa vérification et certification

Quels sont les documents de référence ?

Le PEP a été créé par l’association P.E.P., une association qui a pour but de poser un cadre précis autour de l’évaluation des EEE et du génie climatique.

 

Ce cadre est à double niveau :

  • Un cadre méthodologique et rédactionnel global, applicable à toutes les catégories de produits ;
  • Un cadre spécifique, qui permet d’adapter l’analyse aux spécificités de chaque catégorie de produits.

Le PCR ou Product Category Rules établi un cadre générique : quels indicateurs étudier, via quelles méthodologies de calcul, quelles informations faire apparaitre sur le rapport PEP, comment le faire vérifier etc.
C’est le premier document à étudier dans le cadre de la réalisation d’un PEP.

 

 

Les PSR, quant à eux, regroupent les règles dédiées à des catégories de produits spécifiques. Il en existe 18, des câbles aux radiateurs, en passant par les chaudières et les capteurs solaires.
Ces PSR vont notamment spécifier l’unité fonctionnelle à prendre en compte pour le calcul d’impact ainsi que du périmètre d’étude à utiliser, catégorie par catégorie. Ils sont rédigés et préparés par les syndicats professionnels responsables d’une catégorie de produit donnés.

Quels indicateurs calculer pour le PEP ?

Les indicateurs à calculer sont détaillés au sein du PCR.
Le passage au PCR 4 en 2021 permet une harmonisation des indicateurs et méthodes de calcul avec le PEF, le protocole d’évaluation environnemental européen.

 

Les indicateurs environnementaux à calculer sont définis comme obligatoires ou facultatifs.

 

Indicateurs obligatoires :

a) Indicateurs d’impact environnemental : Changement climatique, Appauvrissement de la couche d’ozone, Acidification, Eutrophisation des eaux douces, marines et terrestre, Formation d’ozone photochimique, épuisement des ressources abiotiques, besoin en eau. b) Indicateurs de flux d’inventaire : indicateurs d’utilisation des ressources ( Utilisation d’énergie primaire renouvelable et non renouvelable), indicateurs décrivant l’utilisation des ressources d’énergie, d’eau et de matières secondaires (par exemple, combustion de déchets).

 

Indicateurs facultatifs :

a) Indicateurs d’impact environnemental : (Émissions de particules fines, Rayonnements ionisants, santé humaine, Écotoxicité (eaux douces), Toxicité humaine, Impacts liés à l’occupation des sols/qualité du sol.

 

b) Indicateurs de flux d’inventaire : Utilisation totale d’énergie primaire durant le cycle de vie,

Le rapport PEP

Le rapport PEP est le document qui regroupe toutes les informations liées à l’étude. Le détail de sa rédaction est indiqué au sein du PCR.

Il précise la nature du produit, la version de PCR utilisée pour mener l’étude, les logiciels et bases de données employées pour les calculs, ainsi que les résultats d’analyse et flux d’inventaires.

 

D’une nature principalement quantitative, il est toutefois possible d’y ajouter quelques information quantitatives afin de donner plus de dimension à l’impact global du produit, et aux éventuelles politiques de réduction d’impact mises en place à différents niveaux du cycle de vie du produit.

La vérification et la certification des résultats

Une fois le PEP réalisé, il est nécessaire de le faire valider par un des vérificateurs certifiés par l’association PEP. Ce travail consiste à valider la conformité du rapport PEP aux règles énoncées dans le PCR utilisé, notamment sur le plan éditorial.

Trois éléments sont ainsi contrôlés :

  • la méthodologie d’ACV (rapport d’ACV, logiciel, processus utilisés),
  • la plausibilité des résultats,
  • la déontologie des informations publiées.

 

Les vérificateurs des PEP sont habilités par l’association P.E.P. et doivent être indépendant, c’est-à-dire qu’il ne doit avoir été impliqué ni dans l’exécution de l’ACV, ni dans la réalisation du PEP à vérifier.

Facebook
Twitter
LinkedIn

A voir aussi ...

Cliquez en dehors pour masquer la barre
Je compare mes produits